Le Luxembourg est le premier pays européen à avoir supprimé à partir du 1er janvier 2021 le controversé herbicide : Glyphosate.

 

Les alternatives au glyphosate sont plus complexes et plus coûteuses sur le plan technique car il y a 2 niveaux à traiter: l’inter-rang et sous le rang des vignes. En effet, la présence d’herbes en phase végétative peut être préjudiciable à la vigne. Le sol donne les propriétés intrinsèques au raisin et sa quantité. L’herbe pourrait limiter l’apport en eau à la vigne, concurrencer la nourriture (en azote) voire favoriser le foyer de maladies comme le mildiou.

 

L’idéal serait de maitriser le couvert végétal ou un travail du sol spécifique. Le couvert consiste à trouver un équilibre entre le sol et la plante pour former un écosystème complémentaire. Cependant les plantes adventices (ou indésirables) ne sont pas que mauvaises. Elles aident aussi à structurer le sol en amenant des insectes, créant de la matière organique nécessaire à la vigne et évite l’érosion du sol.

 

Quelles sont les possibilités offertes pour substituer le glyphosate?

 

  • Le binage, qui est un travail mécanique avec des disques, lames plates ou socs, tirés par des tracteurs ou des animaux, permet d’aérer la terre tout en enlevant les mauvaises herbes. Il faut noter que les nouvelles machines sont très performantes notamment avec des brosses rotatives. Même des robots peuvent être employés si la pente ne dépasse pas 15%.

 

L’inconvénient est que l’opération est complexe sous le rang. Cela nécessite de la formation, de la main d’œuvre, des machines et aura donc une répercussion sur le prix de vente. Il faut que le consommateur en soit conscient pour soutenir cette démarche !

 

  • Le désherbage au gaz tue les herbes par choc thermique. Il est possible aussi de le faire avec de l’eau chaude, de la mousse chaude, de l’eau froide à haute pression ou encore de l’électricité.

 

  • Certains laissent pousser l’herbe et la tondent par la suite, ou font venir des moutons, des chèvres etc.

 

  • Il y a enfin le paillage sous le rang ou encore planter des espèces non concurrentes pour la vigne.

 

  • Enfin, d’autres méthodes sont testées (écorces, pailles de coco…) avec un succès variable car l’herbe repousse plus ou moins vite.

 

Pour maitriser la culture de la vigne, plusieurs combinaisons d’entretien des sols existent ainsi, en alternant l’enherbement de l’inter-rang et le désherbage chimique (d’autres molécules existent) ou mécanique sous le rang, voire, l’enherbement total (inter-rang et sous le rang).

 

Les méthodes sont donc multiples ! Au vigneron de choisir celle qui lui correspond le mieux tout en restant conscient des contraintes de son domaine, comme le relief ou l’exposition au soleil.

 

 Et les insecticides?

Au Luxembourg, les insecticides ont disparu depuis 2017. Ils ont été remplacés par des capsules ou des longs fils qui diffusent la phéromone de 2 papillons,le cochylis et l’eudemis. L’air est saturé de ces substances chimiques et les mâles sont incapables de trouver leur femelle. Sans accouplement, il n’y a plus de destruction des raisins. La méthode est efficace pour le vigneron et inoffensive pour le consommateur.

 

Les 3 domaines luxembourgeois sélectionnés sont respectueux du sol et de l’environnement en privilégiant aussi une vendange manuelle. Découvrez les goûts de la Moselle luxembourgeoise ! Par exemple, le pinot blanc, Domaine et tradition, de la Maison Gales se marie merveilleusement avec vos filets de perche !

Vigne sur coteaux

©Vins et Crémants Luxembourg