AOP - Vins & crémants

©VinsLux-primaLu Sarl

AOP – Moselle Luxembourgeoise

Le principal caractère de l’« Appellation d’Origine Protégée – Moselle Luxembourgeoise» est d’être axé sur le principe d’origine internationalement reconnu. Jusque-là, c’est le système de la Marque Nationale qui était appliqué aux vins luxembourgeois. Il avait été créé en 1935 et attestait depuis lors l’origine et la qualité du produit. Dès le départ, la Marque Nationale a poursuivi deux buts :

1. Encourager les viticulteurs à produire des vins de qualité, afin d’en tirer un meilleur prix.
2. Permettre au consommateur de se rendre compte, grâce au label Marque Nationale, qu’il achète un produit de qualité.

Les vins étaient notés sur une échelle de 20 points par des examens analytiques réalisés à l’institut viti-vinicole. Cependant celui-ci ne tenait pas en compte des rendements et le système de points était peu transparent. Les vins devaient avoir un minimum de 12 points pour obtenir l’agrément. Pour les vins de plus de 16 points, on les classait comme « Premier cru » et ceux de plus de 18 points comme des « Grand Premier Cru ». 

La Marque nationale a été remplacée en 2014 par l’« AOP – Moselle Luxembourgeoise».

Les seules mentions traditionnelles pouvant être utilisées pour désigner les vins de l’AOP-Moselle Luxembourgeoise sont: premier cru, grand premier cru, vendanges tardives, vin de paille, vin de glace et Crémant de Luxembourg.

AOP Luxembourg

Les objectifs de l’« AOP – Moselle Luxembourgeoise» sont les mêmes, mais la voie pour y parvenir est différente. La « qualité dans le verre » est remplacée par le principe d’origine. Plus on s’approche du sommet de la pyramide de qualité, plus le terroir doit être perceptible. L’AOP est ainsi un gage de qualité globale pour le consommateur, puisque toutes les phases d’élaboration doivent aussi être réalisées dans l’aire géographique concernée.

Du point de vue viticole, le terroir décrit l’ensemble de l’environnement naturel du vignoble, avec ses nombreuses interactions. Il englobe donc non seulement le sol du vignoble d’origine, mais également l’interrelation complexe entre sol, topographie, climat et influence humaine ( p.ex. le type et le style de la vinification )

Les vins commercialisés sous l’appellation géographique protégée « Moselle Luxembourgeoise » doivent remplir les clauses du cahier des charges de l’ « AOP – Moselle Luxembourgeoise» et se soumettre à une analyse chimique et sensorielle. Ce n’est que sous ces conditions qu’ils pourront porter l’appellation «Moselle Luxembourgeoise ». Sur les bouteilles concernées doit figurer une étiquette avec le certificat de l’Etat. 

Répartition des types de vins luxembourgeois

LES VINS DE L’AOP MOSELLE LUXEMBOURGEOISE

LIEU-DIT: Vins de terroir (produit d’exception)
Les vins de terroir sont issus des meilleurs vignobles de la Moselle Luxembourgeoise. Les lieux-dits de renom sont strictement délimités. Ici, la qualité d’un vin est déterminée par le terroir, donc par son origine. Le vignoble, des rendements faibles, une sélection manuelle ainsi qu’une gestion proche de la nature ne sont que quelques-uns des critères qui déterminent l’excellente qualité de ces vins.

COTEAUX DE: Vins de qualité typés (produit de grande qualité)
Les vins de coteaux sont typés en fonction du cépage et de la région. Ces vins de qualité sont issus des vignobles réputés des cantons de Grevenmacher ou de Remich, et représentent donc deux types de sol différents : roches calcaires ( canton de Grevenmacher ), marnes keupériennes ( canton de Remich ). Des raisins récoltés à la main, des rendements bas et une vinification attentive font de cette origine un véritable événement gustatif.

CÔTES DE: Vins équilibrés d’entrée de gamme (produit standard)
Les vins avec la mention d’origine « Côtes de » sont des vins harmonieux d’entrée de gamme très convaincants. Leur caractère fruité et léger fait d’eux un plaisir simple, à déguster au quotidien. La limitation du rendement pour tous les cépages est au maximum de 100 hectolitres par hectare, à l’exception de l’ Elbling et du Rivaner, pour lesquels elle est de 115 hectolitres par hectare.

CRÉMANT DE LUXEMBOURG
Des raisins aromatiques accompagnés d’une acidité rafraîchissante, forment la base de ce vin mousseux de qualité. Avec la sélection des cépages, de l‘assemblage en cuvée et du repos sur lies, on obtient des produits uniques qui donnent au Crémant de Luxembourg une expérience gustative inoubliable.

VINS DE CHARTE

Domaine et Tradition, Charta Schengen Prestige et charta.privatwënzer sont des initiatives dédiées à la production de vins hors du commun. Des vignobles de tout premier rang, plantés en pente ou en terrasse, des prescriptions strictes, un rendement limité et des contrôles sévères sont les conditions qu’il faut remplir pour pouvoir commercialiser sous le logo des vins de charte.

Logo Domaine et Tradition
Quantité crémant produit au Luxembourg

Source: AOP Moselle Luxembourgeoise

Crémants

Le nom de « Crémant » peut uniquement être utilisé pour du vin mousseux de qualité, blanc ou rosé, avec une appellation d’origine protégée, si :

– les raisins sont récoltés manuellement
– les vins sont issus de moûts obtenus par pressurage de raisins entiers ou éraflés
– la quantité de moûts obtenus n’excède pas 100 litres pour 150 kilogrammes de raisins
– la cuvée a été rendue mousseuse par une deuxième fermentation alcoolique en bouteille
– la cuvée s’est trouvée sans interruption sur lies pendant au moins neuf mois dans la même entreprise
– le mousseux a été séparé des lies par dégorgement
– la teneur maximale en anhydride sulfureux ne dépasse pas 150 mg/l
– la teneur en sucre est inférieure à 50 g/l